Principe de base

Le principe de base: faire de gros feux, toujours.

Avec un foyer de masse, on ne craint pas la grosseur du feu car on sait que sa chaleur sera absorbée par la masse. Ce n’est donc pas la maison que l’on chauffe, mais plutôt une masse de plusieurs tonnes. On sait que le foyer, par la suite, s’occupera tout seul de chauffer la maison. D’où la grande simplicité d’opération. Quand on dit «on chauffe le foyer», dans ce cas-là, c’est vrai. L’expression est à prendre au pied de la lettre.

On pourrait comparer cela à certains arts martiaux: au lieu de combattre et de contrôler la force du feu, on lui laisse toute la chance de se déployer en l’absorbant et en la laissant radier. En utilisant toute la force d’un feu vif, le foyer émet peu de polluants et tire toute l’énergie possible contenue dans une bûche.

Feu intense

Une seule chose à retenir, donc: faire toujours le même gros feu, à n’importe quelle période de l’année, peu importe la température extérieure, peu importe la sorte de bois. Autrement dit, un feu du mois d’octobre est identique à un feu du mois de janvier, lorsqu’il fait moins 30°C.

Retour à l’article précédent