L’économie d’un foyer de masse thermique

Ce texte vise à établir les économies réalisées grâce à un foyer de masse thermique au regard des autres types de combustibles et des autres systèmes de chauffage au bois.

La comparaison des coûts annuels de chauffage

La comparaison des coûts annuels du chauffage au bois d’une résidence par rapport à celui des combustibles classiques, comme le mazout, le gaz naturel, le propane ou l’électricité sera établie à partir de l’outil de calcul mis au point par l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec (EEA) avec un complément d’informations venant d’autres sources.
Le tableau 1 suivant compare les coûts de chauffage en fonction de l’efficacité du système et des prix de l’énergie pour une résidence unifamiliale de 2000 pi2 construite en 1997 et située dans la région de Québec. Dans le cas du bois, 8,1 cordes minces (8 pi x 4 pi x 16 po) ont été utilisées et acquises au prix de 70$ la corde.

On constate que le chauffage au bois au moyen d’un foyer de masse thermique est de loin le plus économique et il a toutes les chances qu’il le soit encore davantage dans l’avenir, face à l’augmentation du prix des autres sources d’énergie.

D’autant plus qu’il est important de noter :
• que le rendement (taux de transfert) des meilleurs poêles certifiés EPA (selon l’Agence
d’efficacité énergétique du Québec) apparaît ici élevé mais que les foyers de masse ont un
rendement au moins équivalent, sinon supérieur;
• que le gain de l’inertie thermique sur la performance thermique d’un bâtiment est estimé à environ 20% ; cependant, par prudence, il n’a été retenu qu’un gain de 10% (voir le
document Efficacité du foyer de masse;
• que le foyer de masse est pratiquement le seul système de chauffage au bois pouvant
servir de chauffage unique;
• que les foyers de masse, contrairement aux autres systèmes de chauffage au bois, peuvent
aisément brûler du bois de moindre qualité ou de rebut, donc beaucoup moins cher, ce qui
va engendrer des économies encore plus importantes. Voir à ce sujet la fiche technique
Quel bois choisir ;
• que l’amélioration de l’inertie thermique de votre maison grâce à votre foyer de masse va
aussi réduire la charge de climatisation en été et engendrer des gains économiques qui
n’ont pas été pris en compte ici ;
• qu’il n’a pas été tenu compte du fait qu’en retranchant le coût du chauffage de la facture
d’électricité, une plus grande part de la facture globale d’électricité est chargée au tarif
réduit des 30 premiers kWh par jour, soit 0,0529$ du kWh au lieu de 0,08$.

Un dernier mot : le chauffage au bois n’est pas seulement intéressant pour notre économie personnelle, il est aussi bon pour notre société. Il est dans l’intérêt du développement économique des régions de valoriser l’utilisation du bois-énergie car le potentiel de retombées est grand auprès des propriétaires de boisés et des communautés rurales.